Il a reçu l'agrément du Département du Nord pour l'Aide à la Diffusion culturelle, ainsi que le Premier Prix au Festival de Sartrouville 2003


Cet agrément nous est accordé pour une période de 3 ans afin que les communes ou établissements accueillant des publics prioritaires puissent bénéficier d'une aide financière allant de 600 € à 900 €.


Pour tout connaître des modalités, cliquez ici : Aide à la Diffusion culturelle ou contactez-nous : compagnie[@]avecdesailes.com ou09.51.43.18.79


La légende

Embarquée pour un voyage au long cours, Iris, comtesse de l'Espinasse, fait contre toute attente la rencontre de Zora Carpate, la seule femme pirate des mers occidentales.

Elles sont dès lors entraînées dans une haletante chasse au trésor.

Seules, et menacées par le chant envoûtant des Sirènes et les fantômes de pirates, elles ne parviendront à se sortir d'affaire qu'avec l'aide d'un équipage d'enfants.

Des enfants qui feront avec elles la découverte d'un trésor merveilleux... et surprenant.

Extrait vidéo sur Youtube

(2min41) : Vidéo Le Cimetière des Pirates


L'équipage

Auteurs : Valérie Lausnes et Caroline Matteï
Mise en scène : Judith Rotbart et Vincent Auvet
Scénographie : Tania Rotbart
Décor : Vincent Moiteaux
Peinture : Florence de la Mardière
Musique : Stéphane Androuin
Lumière : Alexandre Prat
Maquillage effets spéciaux : Jérôme Jardin
Lumière : Antoine Perdreau
Avec
: Carole Lagasse dans le rôle de Zora Carpate       
et Charlotte Azan ou Claire Dumelz dans celui d'Iris de l'Espinasse                                                                                                                                       


Infos pratiques

Durée du spectacle : 50 min sans entracte
Nombre d'intervenants : 2 comédiennes et 1 technicien
Jauge maximale : 400 spectateurs pour une séance Tous Publics
150 spectateurs pour une séance scolaire


Note des auteurs

Alors que les histoires de piraterie ne proposent aux personnages féminins que des rôles de belles ravies servant uniquement de butins, nous avons voulu faire fi de ces clichés. Aussi avons nous choisi d'offrir aux femmes l'opportunité d'être des protagonistes dignes d'intérêt.

Ainsi sont nées Zora Carpate, la seule femme pirate des mers occidentales, et Iris de l'Espinasse, jeune comtesse prisonnière de son beau château. Deux jeunes femmes totalement différentes, deux mondes qui s'opposent...

Pour aller au bout de notre logique, le trésor aussi se devait d'être original et fertile pour l'imaginaire, et les batailles devaient être celles des "mots dits" pour reprendre "l'expression - jeu de mots" de l'énigme figurant sur le parchemin : les "maudits"...


Ce qu'en dit la presse

Paris Frimousse - 2005 : +++
"D'emblée le spectateur est plongé dans l'histoire par un décor d'aventurier digne d'un vrai moussaillon. Les comédiennes sont pleines d'humour et incitent le jeune public à participer à l'aventure ! Magie, charade, énigmes à résoudre... Un jeu de piste amusant va amener les enfants au trésor! Palpitant ! "

Observateur du Valenciennois - 2004 :
"Le spectacle a ravi son public.[...] Point d'or ni de rubis et pierres précieuses : la richesse est aussi dans ces livres qui nous permettent de revêtir l'étoffe d'un héros, d'une princesse... Une authentique incitation à la lecture. "

Quotidien de Peymeinade - 2008 :
"Tonique, le spectacle offert aux enfants.[...] Interactif et très enlevé, plein de moments cocasses et remarquablement interprété par les comédiennes, il a fait résonner les rires et les exclamations [...] dans la salle emplie à pleine capacité."


Représentations

A ce jour :
- du 17 mai au 28 juin 2003 au Théâtre François Dyrek à Joinville le Pont
- du 1er octobre 2003 au 4 janvier 2004 au Théo Théâtre
- le 31 octobre 2003 pour le Festival de Sartrouville, Yvelines
- du 16 au 29 février 2004 pour les Centres de Loisirs de la Mairie de Paris
- le 10 mai 2004 pour le Festival de Coye la Forêt, Oise
- du 5 janvier au 25 mai 2005 au Théâtre Darius Milhaud à Paris
et pour les écoles, centres de loisirs et comités d'entreprise !


+ d'infos ?

Nous tenons à votre disposition le dossier de presse.
Contactez-nous : compagnie[@]avecdesailes.com ou09.51.43.18.79

Des photos


Jean d'Acier...

Iris : Zora, y'avait aussi un beau pirate... Il m'a dit s'appeler "Jean d'Acier".

Zora : Jean d'Acier ?! L'armurier de mon père ?! Mais c'est impossible, Iris ! Il est mort depuis plus de dix ans!

Iris : Ah bon ?... En tous cas, il m'a dit lui aussi, comme la sirène, qu'on devait aller cap au Nord et ne pas retourner au port !

Zora : Ne pas retourner chez toi ?

Iris : Il m'a prévenue que si on rentrait, on raterait le trésor !



Confidences...

Iris : Oh Zora ! Dites m'en plus ! Je veux tout connaître du Cimetière des Pirates...

Zora regarde Iris, puis l'invite à s'asseoir en silence auprès d'elle.

Zora : Le Cimetière des... (Elle s'interrompt tout à coup en remarquant l'attitude d'Iris, qui se tient encore comme une comtesse, les jambres croisées  et les mains jointes sur les genoux) En voilà une façon de se tenir ! Pas comme ça, Madame la Comtesse ! Comme ça ! (Elle lui montre : pieds écartés, mains sur les cuisses) Ah y'a encore du boulot mais ça vient !

Iris : Bon, et le Cimetière...

Zora : On y arrive, on y arrive...


Retrouvailles avec l'équipage...

Iris : Faisons vite alors, Zora : tant que nous n'aurons pas rendu l'écaille à la sirène, son cadeau reste une vision qui peut disparaître à tout moment !

Zora : Alors pas de temps à perdre : retrouvons cette satanée écaille ! (Elle fait monter les enfants sur scène) Levez-vous mousaillons ! Vous allez nous aider ! Et je vais vous rafraîchir la mémoire pour que vous redeveniez d'aussi bons pirates qu'avant [...] Je vais commencer par vous rebaptiser, puis nous reprendrons les activités et les entraînements : lavage de pont, bras de fer... etc !


Incroyable découverte...

Iris : [...] "Ecoutez l'histoire de Zora Carpate et Iris n'a qu'un Oeil, les deux seules femmes pirates de l'histoire des mers..." Tu entends ça, Zora ?!

Zora : Quoi ?! Mais.. C'est notre histoire !... Lis la fin pour voir.

Iris : ".. le chant des sirènes devint de plus en plus fort et le navire des jeunes femmes coula à pic dans les profondeurs glaciales de la mer."

Zora : On va filer d'ici ! Rien, ni personne ne fera couler mon navire, vous m'entendez ?! Personne !



Echanges de rôles...

Zora : Ah oui ! Mais quel autre rôle que celui de pirate puis-je jouer avec cette monstrueuse cicatrice ?

Iris : Zora ! tu n'as toujours pas compris ? Si les sirènes peuvent disparaître... Ta cicatrice aussi !!! [...] Et moi, de comtesse devenue pirate... je joue maintenant le capitaine !